Logo de ce site

Navigation rapide

Accueil > Biosynergie > Héliades > Héliades N°11 > Astrologie - Caractérologie

Astrologie - Caractérologie

lundi 30 avril 2007

Une des plus grandes redécouvertes scientifiques du 20ème siècle est que l’homme est un système solaire. C’est un fait incontestable, nous sommes, chacun de nous est un système solaire complet.
Par conséquent il faudra connaître un peu l’astrologie et ce qu’est le système solaire avec tout ce que cela comporte et qui est une merveille. Un soleil, un centre et des planètes, ses satellites, qui correspondent à ce qu’on appelle les attributs de l’Etre. D’une part le soleil et ses satellites, et d’autre part, en parfaite correspondance, l’Etre et ses attributs. Le jeu de ses attributs, leur combinaison, leur cyclicité, leur temps, tout ceci correspond au temps du système solaire lui-même, du soleil et de ses satellites.
Rappelons que le mode de pensée astrologique est l’analogie qui est une identité de rapport qui exclut la ressemblance. L’astrologie est née d’un monde d’observation sur le réel.

Les facultés d’un homme sont ses planètes (celles du Septénaire). L’ensemble de ces 7 forces planétaires forme la structure d’un homme. Il doit se former à l’aide de ses facultés-planètes.

A la naissance (âge lunaire), alors qu’il prend à peine contact avec le monde - contact à ce moment purement inconscient - le bébé est comme un Univers clos contenant ses valeurs héréditaires matricielles, maternelles. Les facultés-planètes ne sont encore qu’à l’état de virtualité. Ses racines matricielles, maternelles sont représentées par la lune. C’est peu à peu que l’être humain en prendra conscience et les utilisera pour se former lui-même, pour devenir un soleil. Le soleil représente au contraire l’individuation d’un être pleinement formé. L’être dispose de la plénitude de ses facultés, jouit de l’intégrité de ses forces, accomplit sa particularité individuelle dans l’unité de la psyché totale, ne subit plus un destin mais réalise une destinée. Il est alors un centre créateur, un soleil. On voit le contraste, ou plutôt la dialectique soleil-lune. Tout le problème de l’existence consistera à utiliser les virtualités de l’une pour aboutir à l’autre. Or l’être humain ne se forme pas dans l’isolement mais par échanges continus avec le monde qui l’entoure.

Il lui faudra, pour se former, devenir un soleil, établir des rapports entre ce monde et lui (Mercure), s’attacher à ce monde (Vénus), agir sur lui pour affirmer sa personnalité (Mars), se l’assimiler (Jupiter), savoir prendre à ce monde ce qui est à chaque moment le plus utile, et rejeter ce qui est devenu insuffisant (Saturne). Ces facultés-planètes fonctionnent toutes ensembles. On ne peut pas les séparer.

Le globalisme dynamique de l’univers nous montre un cosmos dont l’homme fait partie intégrante. Si les structures qui expriment les formes sont inséparables de l’esprit humain, c’est parce qu’elles sont en lui dans la mesure où il appartient à l’ensemble de la Réalité et est soumis à ses lois. C’est pourquoi l’homme cherche une structure-type à laquelle il puisse tout rapporter, dont l’observation scientifique dans l’espace et le temps soit indiscutable, et à laquelle il puisse se repérer constamment. La structure dynamique du Système Solaire présente ses garanties.

Examinons cette structure.
1) Le Binaire ou pulsation duelle :
C’est le mouvement primordial de l’énergie pour l’évolution (mouvement centrifuge) et l’involution (mouvement centripète). Cette pulsation duelle est explicitée par le zodiaque où les signes sont tantôt des signes d’énergie centrifuge (évolution), tantôt d’énergie centripète (involution).

- Énergie centrifuge (yang, plus extraverti) : Bélier, Gémeaux, Lion, Balance, Sagittaire, Verseau.
- Energie centripète (inn, plus introverti) : Taureau, Cancer, Vierge, Scorpion, Capricorne, Poisson.

Cette dualité première se retrouve
- au niveau de l’atome, vit entre 2 grains d’électricité, positif-négatif,
- au niveau de la vie : 2 éléments constitutifs, les acides aminés et les nucléotides,
- dans le bilatérisme humain (droit,gauche),
- le Docteur Gorman nous dit : « Dilatation et rétraction expriment les deux mouvements de la vie, élan contraire de 2 instincts de conservation »,
- Pende avec le bréviligne et le longiligne,
- les astrologues avec les Saturniens et les Jupitériens.

LES PLANETES OU SEPTÉNAIRE

La Lune
Univers clos contenant les racines matricielles, maternelles de l’être, ainsi que toutes les virtualités planétaires qui devront prendre forme pour être utilisées.

Ceci explique que la lune symbolise essentiellement d’une part le bébé, puis le petit enfant, d’autre part la mère (par extension les femmes). L’âge lunaire va de la naissance à 7 ans_ C’est le début de l’évolution de l’âme humaine alors encore tout en virtualités. A l’âge lunaire l’inconscient l’emporte sur le conscient, la mémoire et l’imagination sur la pensée logique. Tout y est en germe, comme la plante dans la graine.

Il y a deux sortes de lunaires : ceux qui sentent l’appel du monde extérieur comme quelque chose de merveilleux et y répondent (phase ascendante de la lune), et ceux qui se blottissent dans leur vie intérieure, y trouvent refuge (phase descendante).

La lune représente un système à l’état embryonnaire, appelé à se développer tout au long de l’existence. Pour passer de l’instinct à la raison, de l’inconscient au conscient, de l’enfant lié à sa mère et inengagé à une personnalité affirmée.

La lune est humide et froide. Elle marque le tempérament lymphatique.

En caractérologie on lui attribue l’émotivité et surtout la primarité.

Mercure
Mercure permet des liaisons nombreuses entre l’homme et le monde, des échanges avec le milieu, en particulier par les moyens de la respiration, de la main et du réseau nerveux.
C’est la force de liaison entre les poussées de l’intérieur (richesse instinctuelle) et les pressions de l’extérieur par établissement de rapports entre les unes et les autres.

Pour établir des rapports, il est nécessaire :
1) De mettre une certaine distance entre ce qui est reçu du monde et soi-même (rétraction plus ou moins grande par rapport à l’ambiance). Le Docteur Corman dit : « Là où commence la rétraction, là commence la pensée. »

2) D’étudier ce reçu en le divisant entre ses éléments entre lesquels on pourra ensuite établir des rapports nouveaux.

C’est ce rôle de pénétration, de différenciation, puis de subtilité et de précision qui est celui de Mercure. L’âge mercurien, c’est l’adolescence.

Sur le plan caractérologique Mercure est marqué par la largeur du champ de conscience, la primarité. C’est le tempérament nerveux.

Vénus
Pour que l’homme se construise il faut qu’il se laisse pénétrer par le monde. Cette pénétration de l’être par le monde se fait par la sensation. La sensation est génératrice d’images, c’est-à-dire qu’elle se transforme en l’homme selon ce qu’il est lui-même.

Vénus est la force d’union aux êtres et au monde par les moyens de l’attrait de l’objet, du sentiment de la communion affective ou esthétique.

On peut attribuer à Vénus détente,sensibilité, spontanéité, bienveillance, besoin de se lier, sens de l’harmonie.

En caractérologie, ceci donne : émotivité. Le tempérament est sanguin-lymphatique.

Mars
Mars symbolise le besoin qu’éprouve tout être humain de s’exprimer pour avoir d’une façon ou d’une autre prise sur le monde. Face au monde auquel il est confronté, sur lequel il veut avoir prise, il faut :
1) mesurer son adversaire,
2) se sentir fort, mesurer sa force face à l’autre,
3) agir sur le monde pour le transformer en fonction de son Moi.

Mars fait de l’homme un actif et un réactif.
La valeur caractérologique de Mars est Emotif, actif, primaire.

L’âge martien est celui de l’adulte. Il finit vers la quarantaine.
Le tempérament est le bilieux.

Jupiter
Force de développement de l’être humain par assimilation de ce qui lui vient du monde extérieur. Ceci implique :
- l’ouverture à ce monde extérieur,
- l’adaptation facile au monde et à la vie,
- l’art de mettre de l’ordre dans ce qu’il a ainsi capté et assimilé.

Tout ceci fait du Jupitérien un être épanoui répandant son Moi heureux, ce qui le rend bon et généreux.

En caractérologie c’est l’actif, émotif extériorisé, primaire (moins que Mars). Il est essentiellement extraverti. Champ de conscience large.

Saturne
Force de construction de l’être humain par renoncement à ce qui est devenu insuffisant et fixation de l’essentiel nécessaire.

Le bébé doit être sevré. L’enfant quitte les jupes de sa mère, l’adolescent quitte l’école pour se lancer dans la vie, etc... La force qui permet ce renoncement, c’est Saturne. Saturne s’oppose à Jupiter qui assimile tout.

Extraversion de Jupiter - Introversion de Saturne.
L’âge saturnien est celui de la fin de la vie.

Saturne est introverti, secondaire. Champ de conscience étroit (nécessaire au choix et à l’approfondissement).

Le Soleil
Force qui permet à l’être humain de passer de l’activité foisonnante de l’inconscient à la vie consciente d’une personne « une » et centrée.

Le passage de la lune (bébé) à Soleil représente tout le travail de formation de la personnalité du Moi, travail auquel participent toutes les autres facultés-planètes.

Ceci implique :
- la prise de conscience de ce qui émerge de l’inconscient,
- la mise en ordre de ces valeurs.
Soleil est organisateur, comme Jupiter, mais à un plan supérieur.
- la personnalité une et centrée deviendra le chef d’un psychisme capable de création, donc d’activité, capable de haute organisation, d’où le sens social attribué à Soleil en caractérologie.

Ceci donne émotif, actif, secondaire : passionné.
Il correspond au tempérament bilieux.

LES PLANETES N’APPARTENANT PAS AU SEPTÉNAIRE
URANUS, NEPTUNE, PLUTON.

Ces planètes ne sont pas des forces avec lesquelles l’homme se construit dans son implantation terrestre. Ce sont des planètes de transformation. Elles donnent la manière d’être et d’agir vis-à-vis du monde.

QUE SONT LES SIGNES DU ZODIAQUE ?

C’est un cycle naturel ; ce ne sont pas des facultés humaines mais un mode d’être de l’être humain (qui sera plus triste ou plus joyeux, etc...). Un mode d’être plus spécial sera celui de chaque être humain.

Quant aux maisons astrologiques, elles correspondent à un plan de l’existence de l’individu. La plus importante est la maison I, ou Ascendant, représentant la personnalité, les tendances, etc...

Michelle DETHO

A SUIVRE