Logo de ce site

Accueil > Biosynergie > Héliades > Héliades N°08 > HOMME-SOLEIL ET PIERRE BLEUE

HOMME-SOLEIL ET PIERRE BLEUE

lundi 14 avril 2008

La « pierre » ordinaire, semi-précieuse ou précieuse, a depuis la nuit des temps servi ou inspiré l’Homme.
De construction, parure de fête ou de cérémonie, arme de chasse, outil ou porte-bonheur, tapageuse ou discrète, son histoire est étroitement liée à l’évolution humaine et toutes les civilisations même les plus primitives l’utilisèrent de diverses façons.

Les contes et légendes venus de pays lointains ou proches relatent les effets étranges de certaines d’entre elles et, particulièrement, leur pouvoir maléfique ou bénéfique.

Aujourd’hui, c’est plus particulièrement aux traditions des Tibétains, des Tziganes, des Indiens d’Amérique et des Indes que je fais référence pour vous faire partager les étranges pouvoirs de la pierre semi-précieuse appelée TURQUOISE.

Selon la tradition des pays pré-cités, « l’Homme Soleil », guérisseur ou magnétiseur, l’utilise pour combattre les idées suicidaires, , les dépressions nerveuses et les troubles de la personnalité.

Pour ce faire, après s’être laissé « choisir » par sa Turquoise, en fonction de sa personnalité et de celle de son patient, « l’Homme Soleil » enchâsse sa pierre dans un container d’argent en prenant : bien soin de la laisser respirer, ou tout simplement la glisse dans un petit sachet de toile fine retenue par un lacet de cuir. Après quoi il suspend l’ensemble au cou de son patient en prenant bien soin de le disposer sur le plexus solaire de celui-ci. La Turquoise ainsi placée rayonne son magnétisme particulier par le plexus solaire de son porteur, remonte jusqu’au niveau de la gorge et « diffuse » au travers du noeud des angoisses l’équilibre apaisant l’anxiété du mental et les pensées négatives qu’elle implique, car la Turquoise rayonne la tranquillité et l’équilibre et le malade qui la porte devient paisible, son esprit s’assainit, il peut enfin construire sa nouvelle image de lui.

Mais quels sont les phénomènes qui font agir la Turquoise sur le mental au-travers du noeud des angoisses ?

Tout d’abord, il paraît évident que la couleur bleue rayonnée par la « Pierre » agit directement sur le Chakra de la gorge sensible à cette couleur, et dont l’influence équilibrante se propage à travers tout le système endocrinien en la réharmonisant.

D’autre part, sa place sur le plexus solaire « magnétise » le corps , dans son ensemble en liant les chakras inférieurs aux supérieurs, non plus en énergie dynamisante, mais en énergie apaisante.

Une autre particularité de la Turquoise est son pouvoir d’équilibrer le magnétisme animal d’un être humain en le complétant par sa vie minérale.
La turquoise est vivante, et un mental trop destructuré la tue, c’est pourquoi la Turquoise utilisée en thérapie va choisir « l’Homme Soleil » qui l’utilisera et se fera reconnaître de lui en demeurant chaude et lourde dans sa main après s’être nourrie de son magnétisme animal et avant de pouvoir rayonner à travers un patient, et la dualité des règnes évolutifs devient par cette union alchimique unité au service... de l’autre.

Mais ces informations sur une pierre au demeurant si utile entre les mains d’un « Homme Soleil », à quoi vont-elles servir dans celles d’un Relaxologue ?

Depuis quelques temps, il m’est donné quotidiennement de recevoir des patients de plus en plus destructurés, et avec lesquels il est difficile de construire. Or l’idée m’est venue d’utiliser la Turquoise comme outil à propos pour un mieux-être et une harmonisation de leurs énergies vitales.

La relaxation dans une scène de la nature, incluant, après explication préalable des effets de la Turquoise, la découverte de plusieurs de ces pierres et le choix du rayonnement particulier de l’une d’entre elles (comme pour « l’Homme Soleil »), sont les bases de l’utilisation de cet outil particulier que j’utilise en 3ème séance (la concentration).

Toujours en création mentale, le patient place « sa pierre » dans un sachet de toile qu’il glisse sur son plexus solaire pour le sentir rayonner en chaleur et en détente profonde. A sa charge en devoir la réactivation quotidienne de « sa pierre » mentale pendant . 21 ou 63 jours, selon son état de départ.

Cette expérience que je mène depuis quelques temps déjà a jusqu’à présent toujours donné les résultats escomptés dans les cas où l’implication du patient s’est avérée totale, et elle se poursuit activement. Elle est bien entendu à suivre... peut-être aussi par nous, pour en découvrir toutes les ressources.

Que la Paix et la Sérénité de la « Pierre Bleue » rayonne en nous et à travers nous pour le Mieux-Etre de nos patients est le voeu que je formule ici et maintenant en guise de conclusion.

Bernard YUNG