Logo de ce site

Accueil > Relaxation > Relaxation N°10 : Le « spectateur » et son corps lourd

Formation de relaxologue-conseil

Relaxation N°10 : Le « spectateur » et son corps lourd

samedi 14 décembre 2002

Installez-vous confortablement...
Laissez votre corps entrer en état de complète détente...
Ecoutez-vous respirer... Percevez le rythme lent de votre respiration... Vous êtes parfaitement uni(e) à votre souffle...

A présent, sentez l’ambiance générale de votre corps... Observez-vous comme quand on regarde quelqu’un au dehors à travers une vitre... Laissez passer vos pensées comme des nuages qui s’en vont au loin... Ne vous y arrêtez pas...

Constatez l’état de votre corps : sa chaleur ou au contraire sa fraicheur... Son poids...

Observez maintenant la position de chacune des parties de votre corps :

- observez votre tête...
- observez votre bras droit... votre bras gauche...
- observez votre jambe droite... votre jambe gauche...
- observez le haut de votre corps : les épaules et le haut de votre poitrine...
- observez votre bassin et votre ventre...
- observez la région de votre plexus solaire...

Sentez à présent votre corps en contact avec le sol... C’est bon de vous y abandonner complètement... car le sol vous porte et vous pouvez lui faire confiance...
Sentez le poids de votre tête... Sentez le poids de votre bras droit... Notez le poids de votre jambe droite... Sentez le poids de votre jambe gauche... Soupesez votre bras gauche en contact avec le sol... Sentez le haut de votre dos et son poids sur le sol... Placez votre conscience dans la région de vos hanches et de votre bassin et appréciez-en le poids... Sentez la région de votre plexus solaire... Percevez-en son poids...

Continuez à être le spectateur de votre corps... et placez si vous le voulez votre conscience à quelques mètres de votre corps... Observez votre corps et sa position sur le sol... Faites-en le tour pour mieux « voir »... Soyez le témoin de votre corps parfaitement détendu...

A présent, placez votre conscience dans votre respiration et laissez-vous respirer tranquillement... Ecoutez le son de l’air attentivement... silencieusement... intérieurement...

Peu à peu vous pouvez amplifier votre respiration... Respirez jusqu’à ce qu’un grand soupir vienne du fond de vous et vous donne envie de bailler... et de vous étirer...