Logo de ce site

Accueil > Biosynergie > Héliades > Héliades N°06 > Editorial : POURQUOI - COMMENT - PAR QUI (Yves ROPARS)

Editorial : POURQUOI - COMMENT - PAR QUI (Yves ROPARS)

samedi 22 janvier 2005

A certains moments de l’histoire, quelques mots connaissent une vogue plus ou moins durable. Ces mots sont parfois porteurs d’attente ils entrent probablement en résonance avec des aspirations réelles mais difficiles à définir d’un ensemble de personnes.

C’est la raison pour laquelle un terme très utilisé actuellement mérite une attention particulière : il s’agit du changement. Il semble vouloir représenter une aspiration profonde à quelque chose d’autre. Mais qu’entendons-nous très exactement par changement et qu’en attendons-nous ?

Un mieux-être profond pour soi, pour tous ? Ou seulement un changement d’ambiance, durable ou provisoire - quitte à voir après comment les choses se passeront ?

Est-ce que ce changement doit venir des autres, des voisins, du gouvernement, des parents, des enfants, du patron ou de l’employé ?

Est-ce un changement matériel ou spirituel ou tout cela en même temps ?

« Et comment puis-je espérer être heureux si je suis comblé matériellement mais troublé à l’idée de la mort ou agacé par les problèmes du Tiers-Monde ?

Comment serai-je heureux si je suis en conflit avec moi-même et avec les autres ?

La recherche du bonheur passe-t-elle par une remise en cause personnelle des attentes spécifiques de ma vie ? »

Cette recherche va-t-elle faire apparaître des convergences ou des divergences par rapport aux aspirations personnelles de chacune des personnes de mon entourage ?

Comment résoudre alors le problème des divergences ?

Il est donc fort probable que le vocable de changement puisse cacher, comme souvent d’ailleurs, sous un même mot, une multitude de significations très éloignées les unes des autres.

Cette remarque en appelle beaucoup d’autres ; la première pourrait concerner la nécessité de nous interroger réellement, sincèrement et profondément sur nos aspirations, nos besoins et nos attentes personnelles.

Cette analyse déboucherait sans aucun doute sur une vision plus objective de nos besoins et des moyens pour y répondre.

La seconde remarque, au vu des constatations de la première, départagerait nos responsabilités vis-à-vis de l’action à entreprendre et des priorités ; il y a gros à parier qu’en toute honnêteté, si nous sommes adultes, nous commencerons alors par agir sur nous-même, d’abord.

La troisième remarque, venant également de la précédente, tentera à démontrer, sans difficulté, que le rayonnement issu de notre changement aura un impact sur autrui.

Notre propre changement, résultant d’une véritable analyse de nos aspirations, Suivi d’une prise en charge personnelle effective ne peut que conduire au rayonnement et à la joie de vivre.

Et dès lors, pourquoi la contagion bénéfique - de proche en proche - résultant du mieux-être individuel, ne déboucherait-elle pas sur un changement général ?

Ces considérations nous font toucher du doigt l’importance capitale du rôle du relaxologue à un moment donné de notre vie car il peut d’abord nous aider objectivement à choisir et à classer nos attentes spécifiques.

Ensuite, au niveau de l’application, son rôle est unique car il dispose d’une véritable panoplie de moyens conduisant à obtenir progressivement et sans violence les changements désirés.

Au moment où nous aspirons profondément à un renouveau, fixons notre attention sur cette activité nouvelle celle du relaxologue, cet artisan incomparable qui propose un mieux-être durable et une évolution satisfaisante parce que progressive et sans risque.

En définitive, le changement et le renouveau, cela passerait bien, pour une grande part, par la relaxation et le relaxologue !!

Yves ROPARS.